index du blog

http://warhammer-old-school.blogspot.comImage HTML map generator

AIDE DE JEU : LES ANCIENS ESPRITS DE L'EMPIRE






Cette suite d'aides de jeu est fortement inspirée par les Anciens Esprits qui apparaissent dans le livre « Il y a quelque chose de pourri à Kislev », recueil de 3 aventures qui m’ont laissé un souvenir impérissable. J’ai donc pensé qu’élargir ce concept à l’Empire permettrait d’égayer mes parties de WFRP. Afin de coller à l’univers de l’Empire dans Warhammer, je me suis très largement inspiré des créatures du folklore médiéval germanique. 

DE LA NATURES DES ESPRITS. 

Ces entités spirituelles sont similaires aux démons dans la mesure où leur véritable essence réside dans le «Warp». En dépit de leur anthropomorphisme, elles sont donc techniquement immortelles et ne peuvent être réellement tuées. Leur alignement diffère selon le commerce qu’elles entretiennent avec les hommes : certaines sont franchement mauvaises ou, au contraire, absolument bonnes. Beaucoup, neutres, peuvent être bienveillantes ou inhospitalières, voire hostiles, en fonction du comportement que les hommes leur témoignent.

ESPRITS, GÉNIES...DÉMONS OU DIVINITÉS ? ? 

Aucune n’est la serviteuse ou ne dépend d’une quelconque divinité tutélaire. Au contraire, quelque fois, elles ont elles-mêmes été le sujet d’un culte primitif et informel dans les premiers temps de l’humanité, âge durant lequel elles étaient autant craintes que vénérées. Le développement récent du culte de Taal-Rhya et surtout du culte national de Sigmar ont considérablement réduit leur influence. Taxées de croyances superstitieuses et impies, elles ont ainsi perdu leur rang de divinité en faveur de celles du panthéon moderne. Dans certaines parties de l’Empire, elles sont mêmes interdites et leur dévotion est punie. Malgré ça, des bribes de croyance sont restées vivaces et perdurent dans les régions sauvages de l’Empire où l’influence des cultes officiels est moins importante. Même si les hommes ne leur vouent pas un véritable culte ou des rites, ils ont gardé l’habitude de les honorer et de leur rendre hommage.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire