index du blog

http://warhammer-old-school.blogspot.comImage HTML map generator

WARPSTONE / LE PROJET TALABHEIM


Un petit problème d'ordinateur m'a momentanément empêché de fournir le site. Quoi qu'il en soit, informatiquement ^^, tout est actuellement rentré dans l'ordre.


Mais je ne suis pas resté warhammeriquement oisif durant cette absence. Bien au contraire. Cette trêve m'a permis de regonfler mon envie et ma motivation. Il m'en faudra : j'ai décidé de traduire le projet Talabheim de Warpstone, le magazine indépendant pour WFRP, une référence qui n’est plus utile de présenter. Ce guide de cette cité s'est étalé sur 5 numéros.


 

Mais pourquoi entreprendre une telle tâche de traduction alors que depuis, le complément « Terreur à Talabheim » - paru en 2007 - est venu développer le background de la cité sur près d’une trentaine de pages ? 
 
Tout d’abord parce que le blog que j’anime, WAROS - pour WARhammer Old School -, s’intéresse à tout ce qui à trait à WFRP1. Mon amour de la première version de WFRP est un apriori que je ne développerai pas ici. Je n’essayerai jamais de me poser en apôtre d’une quelconque orthodoxie rolistique élitiste. Non, en toute conscience, je pense qu’il s’agit d’une tentative de revivre les joies sauvages de mon adolescence lorsque je découvris, avec émoi, l’univers, gothique mais non dépourvu d’un certain humour, sombre mais fantastique, de Warhammer. 

Et puis surtout, car de nombreux auteurs de talent ont collaboré à l’élaboration de ce guide non-officiel, notamment John Foody (créateur du magazine Warpstone), Alfred Nuñez Jr. (auteur et/ou collaborateur des suppléments « Nains : pierre et acier », « le Mootland », « les Royaumes de la Sorcellerie », d’une multitude de scénarios – « l’Empire en Guerre », conclusion alternative à la campagne de l’Ennemie Intérieur, pour ne citer que le plus illustre - et d’aides de jeu qui ont valeur de référence, disponibles sur son site Mad Alfred) et Anthony Ragan (les suppléments « Apocrypha 2 : chart of darkness », « le Grimoire du Chaos : les terres du nord », « Marienburg à Vau-l’eau », « les Royaumes de la Sorcellerie ». Les scénarios « l’Agonie du Jour » et « Cœur du Chaos »). Plus contemporains des créateurs de WFRP1, il me semble qu’ils ont mieux su en perpétuer la vision originelle que leurs successeurs de WFRP2. Bref, je pourrai certainement vous avancer un tas d’autres raisons toutes aussi partiales et subjectives. 

A de nombreux endroits, j’ai préféré remanier la syntaxe du texte afin que sa lecture soit plus harmonieuse et compréhensible dans notre langue. Il ne s’agit donc pas d’une traduction strictement conforme et textuelle. A chaque fois, autant que faire se peut, j’ai essayé de restituer le fond et le sens du texte originel, j’espère avec réussite. Malgré toute mon attention et l’utilisation des nombreux outils linguistiques utilisables sur internet, il se peut toutefois qu’il existe certaines maladresses, quelques approximations, voire des erreurs concernant certaines expressions et subtilités de langage que les sites de traduction en ligne et qu’un traducteur peu averti - moi – n’ont su relever et restituer de façon appropriée. 
 
Malgré tout le soin que j’y ai accordé et les nombreuses relectures de l’ensemble, il doit aussi persister certaines fautes d’orthographe. Je m’en excuse d’avance et vous prie, lorsque vous en rencontrez, de me les faire savoir. Je les corrigerai assurément !  

Peut-être que vous ne vous approprierez pas cette vision de Talabheim et que vous lui préférerez celle, plus « officielle », du supplément WFRP2, Terreur à Talabheim. J’espère juste que vous y porterez un regard intéressé et que vous l’accueillerez avec curiosité, comme une source d’inspiration, une autre perspective de la cité et une occasion de plaisir de jeu renouvelé !! 

Si vous souhaitez participer à cette aventure de traduction, n’hésitez pas à me contacter via le blog. Je serai ravi de la partager avec vous ! 

Bonne lecture et bonnes aventures dans l’univers féroce et périlleux de Talabheim !!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire