index du blog

http://warhammer-old-school.blogspot.comImage HTML map generator

NOSTALGIE / THE DICE LIFE

************************

Enfant, j'avais beaucoup d'imagination ! Les courses de petits cyclistes en plastiques, les matchs de foot à la Olive et Tom, de RugBall (dans Cobra) ou les combats de chevaliers du Zodiaque avaient leurs règles et leurs nombreux jets de dés...déjà. Lorsqu'il s'agissait de jouer contre l'équipe des petits copains, je faisais des tournois de dés pour trouver le dé en forme du moment, le champion ! Vous avez surement fais ça, non ?...Enfin, j'espère...je me sentirais moins seul ^^. Au cas échéant, on ne se moque pas !

Bref...plus tard, alors que je découvrais les JdR, un article du magazine "Role Mag'" de Janvier 1991 intitulé The Dice Life, traitant, avec humour et dérision, des rapports ambiguës que nous pouvons avoir avec eux, eut une profonde et durable impression dans mon esprit de pré-adolescent. 

Cela faisait un moment que, perclus de nostalgie, je cherchais à retrouver ce fameux article et, - Ah, magie de l'internet - je l'ai retrouvé ! Je n'ai pas résisté à la tentation de le partager ici !


TO BUY OR NOT TO BUY


Vous est-il déjà arrivé, au cours d'une soirée de role playing, de réussir l'exploit de n'avoir aucun tirage favorable ? Oui, vous savez, du style c'est votre tour de frapper (et l'on vous ouvrira), votre lancez votre dé 20, il roule, roule, et fini par s'arrêter sur un ...1 !!! RATE CRITIQUE, s'empresse de crier le M.J (il vous semble même que cela lui fait plaisir...). Connaissant le règlement aussi bien que lui, vous vous empressez de lancer vos dés de pourcentage...98 !!! Bye bye votre épée Vorpale si durement acquise. Je vous disais que ce n'était pas votre soirée...

Votre adversaire lui, n'est pas guignard. Alors, faites donc un tirage sous System Shock (ouais, je suis de la vieille école, celle qui n'a pu avoir que les règles en rosbeef, et alors, ça vous dérange?). 100 !!! Le moins que l'on puisse dire, c'est que vous ne faites pas dans la demi mesure. La poisse je vous dis.

Dans ces moments là, le désespoir ne tarde pas à prendre possession de votre frêle petit corps d'aventurier, et vous vous dites "C'est pas de chance, je suis noir ce soir". NON !! Au risque de vous enfoncer un peu plus, je vous le dis sans détour, vous êtes COUPABLE.

En fait, tout (je dis bien tout) s'est joué le premier jour...Oui, celui-la même ou vous avez acheté votre série de dès. Comment ? Vous ne vous en souvenez point ? Qu'à cela ne tienne, je vais vous mettre sous hypnose, et vous faire remonter le cours du temps jusqu'à ce moment DÉCISIF. 

Regardez moi bien dans les yeux...Oui, là...C'est cela...Vous êtes fatigué, venant de voir à la télé la énième émission "je compte sur toi". Vos paupières sont lourdes, très lourdes...enfin, lourdes quoi...
Voila, vous êtes devant la vitrine du magasin  "Jeux et Réflexion", 16 bd Victor Hugo, 06000 nice (Tél : 93 87 19 70). Vous poussez la porte, et immédiatement, mais alors immédiatement, Pascal, le vendeur, dit "le parisien", vous apostrophe.

Monsieur - Jeune homme - Mademoiselle - Mon Père (rayez les mentions inutiles), puis-je vous renseigner ?

A cette question insidieuse, vous êtes immédiatement, mais alors immédiatement sur le qui-vive et vous répondez : 

-Voueye, heu, m'sieu, j'voudrais des dès.
-Je désirerais acquérir diverses sortes de polyèdres, pourriez-vous me présenter votre collection je vous prie ?
- Une partie de Pok dans l'arrière salle, c'est toujours possible ?
continuez à rayer les mentions inutiles...

Et c'est là que tout s'est joué (non pas dans la salle de pok). Vous venez de choisir une belle série de dès, aux couleurs chatoyantes, mais once more time, vous n'avez pas pris toutes les assurances possibles (Groupama, Axa, Lloyd, AZUR PROP'NET) !!!.

Êtes vous certains que ce sont bien ceux qu'il faut ? Il aurait fallu que...Mais attendez...Vous vous réveillez lentement...Vous allez ouvrir les yeux dès que je vous l'intimerai...Attention, OUVREZ LES YEUX !! Ca va , Bon, continuons. La prochaine fois que vous irez acheter DD (c'est plus court) pour les choisir, prenez-les un par un dans le creux de votre main. Approchez-les de vos pavillons auditifs...Hé oui, vous ne rêvez pas !! Certains vous parlent ? C'est bon signe ! Un lien étroit doit s'établir entre vous. Ignorez les autres dés. Mais continuons plus avant.

Quand un dé a passé ce premier test, vous pouvez lui faire subir la deuxième sélection, l'épreuve du feu en quelque sorte. Quelques tours de piste sur le comptoir, afin de voir son comportement sur le "terrain". Si ce n'est pas fameux, rien n'est perdu. Certains dés ne supportent de rouler que sur du "souple", genre feutrine, ou tapis, voir grand cahier (personnellement, mon dé 20 raffole du player hand book).

N'hésitez pas à répéter ces deux opérations le temps qu'il faut pour obtenir une série complète. Ne vous inquiétez pas du vendeur. S'il vous regarde bizarrement, montrez-lui un exemplaire du Role Mag', il ne manquera pas d'avoir un regard de connivence avec vous. Entre gens de bonne compagnie...

Il ne vous reste qu'à régler votre achat, et le tour est joué ! Now, il faut (et c'est peut être le plus ardu), maintenir vos dés en parfait état de marche. Premièrement, la révision d'Émile...Pardon, je voulais dire la révision des 1000 (tirages), contractuellement imposée par le constructeur(1). Vos dés devront lui être retournés afin d'être retaillés. Ne vous inquiétez pas, pendant la durée nécessaire au rajeunissement, le constructeur, dans sa grande sagesse, a prévu de fournir gracieusement une série de dépannage.  Elle vous sera expédiée par retour de courrier. 

Par ailleurs, voici une liste (non exhaustive) des mesures que vous pouvez prendre afin de conserver à vos dés touts leur efficacité. 

_ Ne jamais (je dis bien jamais) prêter vos dés
_ Les garder au chaud, entre deux tirages.
_ Les rouler sous les aisselles, après une marche de 4 heures. 
_ Les frotter d'ail (très efficace conte le Comte STRAHD).
_ Les immerger dans de l'eau venant de Lourdes.
_ Les entrainer souvent afin qu'ils aient la condition physique.
_ Les excommunier (brandir la menace devrait suffire).
_ Leur offrir 8 jours aux Seychelles après une série victorieuse.
_ 3 mm dans de l'eau bouillante, après une série désastreuse.
_ Les exiler à Punté del Este (en tout dernier ressort).
_ Les purifier dans du champagne, dans un car de C.R.S.

Voila, si vous avez d'autres méthodes, vous pouvez nous en faire profiter. Le savoir ne doit pas se perdre.

(1) Un premier lot de "dés à compteurs" serait sur le point d'être commercialisé...


L.EUPHRASIE 
sur une idée de Sylvain Baron 


Et voila la page extraite du magazine :



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire